Module de Systèmes d’Information Géographique

 


Practice - Mise en oeuvre

La mise en œuvre d’un SIG est une tâche complexe qui ne doit pas être sous-estimée, les avantages que l’on peut tirer sont significatifs. Ils comprennent notamment:

  • Une cartographie transparente
  • L’établissement d’une ligne géographique de référence
  • Une manipulation facile des données
  • Un moyen plus pratique de stockage des données
  • La capacité d’établir des rapports entre les variables géographiques
  • Des capacités de prise de décision améliorées
  • Des capacités améliorées de communiquer avec les partenaires

Il y a aussi un certain nombre de contraintes, ou problèmes potentiels, qui risquent de diminuer la qualité de toute analyse avec les SIG. Ceci comprend:

  • La Qualité des données
  • La disponibilité des données
  • Les coûts des matériels et logiciels
  • Les coûts des données
  • Le niveau de formation de l’utilisateur

Cette section cherche a vous aider à examiner les moyens de maximiser les avantages à travers la minimisation des contraintes ou risques

La mise en œuvre d’un SIG pour assister à la prise de décision doit être entreprise soigneusement pour s’assurer que la qualité maximale des données est maintenue à travers la chaîne de décision. Les questions suivantes sont à prendre en considération:

  • La complexité de la réalité à cartographier
  • Considérations organisationnelles dont les besoins en personnel et en formation
  • La qualité des données
  • Le coût
  • La source de données
  • Les considérations spécifiques de temps dans les problèmes d’environnement côtier

Considérations spécifiques des SIG pour la GIZC:

Bowers (1992) a identifié 4 'facteurs de base’ pour une bonne information d’aide à la décision:

  1. Aucune analyse, de la GIZC ne peut comprendre toutes les données et /ou n’étudie toutes les alternatives;
  2. Il y a des limites physiques et psychologiques aux capacités de l’homme en tant que décideur (limites de sa rationnalité) et beaucoup d’informations ne facilitent pas les échanges;
  3. On ne peut présenter qu’une quantité limitée de donnée à un instant donné, à cause de la complexité des écosystèmes côtiers.
    • les complexités dans la prise de décision en zone côtière
    • la nature multi-usages de la côt
  4. le format utilisé pour présenter les données va affecter :
    • La quantité de données de données qui pourrait être présentée
    • La limite à laquelle les données peuvent être comprises

 

 

 

 

QUESTION A L’UTILISATEUR

Quelles sont les implications spécifiques de ces faits pour l’utilisation des SIG dans la GIZC?

Le projet SIG d’aménagement

Pour augmenter les chances de réussite du SIG d’un projet spécifique, une stratégie doit être développée. Elle prend en compte tous les éléments de la boucle de décision et maintient la qualité des données permettant des décisions optimales. La progression d’un SIG typique d’aménagement peut être comme suit :

1. Déterminer le but de l’étude

  • Définir les résultats attendus du projet
  • Doit être clairement énoncé
  • Ex: identifier une zone qui convienne à l’élimination des structures offshore en haute mer.

2. Identifier le besoin en données

  • Construire un modèle de la réalité
  • Besoin de données appropriées pour prendre une décision fondée et stratégique.
  • Définir les paramètres

3. Préparer un plan d’utilisation du SIG (appelé parfois modèle cartographique)

  • C’est un diagramme des tâches montrant les ensembles de données qui seront utilisées et les techniques d’analyse appliquées. Ceci est important pour l’assurance de la qualité puisque il indique quelle analyse sera entreprise.
  • Préparer un carnet de projet SIG

4. Collecter les données nécessaires

  • Ceci pourrait comprendre une combinaison de :
    • Nouvelles données o
    • Données d’archive

Mais les considérations importantes sont

    • La qualité des données – sont-elles appropriées pour l’étude?
    • La gestion des données –La gestion est nécessaire pour maintenir la qualité des données
  • les contraintes:
    • Le temps
    • L’argent
    • Le contexte de l’étude

5. Entrée des données dans le SIG

  • Choisir une méthode d’entrée des données
  • Analyse de la sensibilité des données – considérer l’impact de la qualité des données sur le résultat final

6. Interroger le SIG

  • Minimiser l’impact des erreurs de données sur le projet
  • Flou ou booléen
  • Interroger le système pour avoir des sorties (produits)

7. Prendre une décision

  • Identification des potentialités du site
  • la décision est basée sur d’autres facteurs aussi
  • jugements de valeur
  • rôle du SIG dans l’aide à la décision

En résumé, il est important que la qualité des données convienne au niveau de la décision à prendre. Si la qualité des données est trop basse, la décision pourrait être sous-optimale. A chaque étape d’un projet SIG il y a risque de diminuer de la qualité des données, donc le projet doit être géré prudemment pour maintenir la qualité appropriée des données. Dans les zones côtières, parce que les éléments à cartographier pourraient être complexes, l’importance de la qualité des données sera plus importante.

Logiciels et matériel requis

Finalement, il est important de considérer les aspects pratiques de la mise en place d’un SIG. Aujourd’hui les logiciels SIG sont disponibles.Ils sont cependant sans données. Une fois que vous avez introduit les données nécessaires ils peuvent vous aider à prendre les bonnes décisions. Les SIG modernes nécessitent peu de matériel spécialisé pour en tirer profit de leur utilisation. La dépense la plus importante est celle de l’acquisition de l’ordinateur. les deux principales caractéristiques à prendre en compte lors de cette acquisition sont les capacités de traitement et de stockage (mémoire). Une bonne imprimante pourrait être utile aussi pour des sorties de qualités.

indispensable:

  • ordinateur personnel
  • imprimante
  • système de sauvegarde et de stockage des données

Pourrait être nécessaire:

  • Scanner
  • Numériseur ou Digitialiseur
  • Une imprimante grand format (ou traceur)

Le coût de mise en place d’un SIG varie en fonction du besoin en matériel, des logiciels choisis, et les dépenses d’acquisition et d’entrée de données. Il est par conséquent très difficile d’estimer le coût. Généralement, plus le projet est important, grand (de nombreux ensemble de données, analyse complexe, etc.) plus ona besoin d’une plus grande spécification de l’équipement. Pour les projets à petite échelle, un ordinateur personnel standard, une imprimante et un scanner pourraient suffir. Le SIG peut donc offrir un moyen relativement efficace pour améliorer la prise de décision. Il est important de noter que les coûts de mise en place d’un SIG sont plus importants au départ. Une fois les premiers investissements consentis, les dépenses sont relativement réduites.

 

BackForward