Principes de la GIZC

 

 

Le processus de la GIZC : Initiation

 

Reconnaître La GIZC comme un e besoin

La nécesité de la GIZC peut être reconnu Comme le résultat d’une crise environnementale – existante ou menacante -, ou comme le rsésultat d’opportunités économiques ressenties, appellant à des prises de décision. Le déclenchement de la GIZC pourrait être aussi influencé par des éléments extérieurs, comme le consensus international pour promouvoir la promouvoir.

L’initiation de la GIZC nécessite éventuellement une décision politique. Cependant, les décideurs ont besoin d’être informés de l’urgence qu’il y a et des avantages à tirer d’une approche intégrée. Le niveau du décideur dans l’approche dépend de l’étendue géographique du problème (s) - local, régional, national - sur lequel processus va se concentrer.

Initiation de la GIZC dans la Baie de Kastela

Les problèmes d’environnement et les conflits sociaux ont retardé de nombreuses inititatives, activités et projets visant à améliorer la situation de la baie de Kastela durant les 30 dernières années. Ces initiatives viennent pour la plupart de la communauté scientifique et même des autorités et des populations affectées.

L’initiative la plus importantea été le projet national la gestion environnementale de la baie de Kastela initié en 1989. Dans la même année le plan d’action pour la Méditerranée (PAM) et le programme d’assistance technique environnemental pour la Méditerranée ont rejoint l’initiative nationale.

Document de proposition

L’information des décideurs pourrait être fournie, parmi d’autres, par un document de propositions. Un tel document doit contenir une vue d’ensemble ;

  • Des problèmes à résoudre (urgence)
  • Des limites de l’approche sectorielle
  • De la signification du processus de la GIZC,
  • Des améliorations qui seront obtenus par la GIZC et qui font référence au premier point
  • Des étapes nécessaires pour rendre la GIZC opérationnelle, y compris un plan de travail, un calendrier et les coûts
  • L’identification, enfin, d’une structure de coordination (qui va diriger le processus?) et son rôle

Pour que la propostion réussisse, elle doit être présentée, non comme une menace pour les structures de gestion existantes, mais comme une occasion pour renforcer leur intercation et aider à atteindre les objectifs communs.

Objectifs et organisations dans la baie de Kastela

Les objectifs généraux du projet nationalÉtaient (1) identifier les causes de la situation actuelles et les tendances, (2) évaluer leurs impacts et leur importance, et (3) développer des alternatives pour le développement durable. L’université de Split en collaboration avec l’académie des sciences et des arts de Craotie à Zaghreb sous l’assistance du PAP/CRA ont été désignées pour sa mise en œuvre

Le PAM vise à intégrer les préocupations environnementales dans la planification.

Ainsi PAP/RAC, MEDPOL, et le BP/RAC, en coopération avec l’Institut pour la pêche et l’océanographie de Split, et la faculté du génie civil de l’université de Split, ont adhéré a cette assignation.

Le METAP a accépté d’appuyer le programme de mise en œuvre du projet écologique d’infrastructures intégrées de Split-Solin-Kastela-Trog. ce programme de construction urbaine a été proposé par un groupe d’institutions locales, et conduit par la faculté de génie civil de l’université de Split, en coopération avec l’entreprsie de Construction de Split.

Impliquer les usagers et le public

C’est aussi l’étape pour impliquer les usager et le public; la GIZC sera conçue pour obtenir un usage durable et ‘démocratique’ des ressources côtières pour eux et il est préferable de les impliquer le plus tôt possible. Une possibilité de les impliquer est de créer une association d’usagers de la zone côtière, une ONG qui sera informée des progrès des projets et qui pourrait informer et conseiller les politiciens sur les décisions à prendre. Un tel groupe consiste en des délégués des tous les usagers de la zone côtière en question. Ainsi, le groupe comprendra des personnes représentant les grandes industries, les pêcheurs, ’industrie du tourisme. En plus, l’artisannat, la pêche artisanale et même les touristes eux-mêm doivent être invités pour toucher le plus possible de monde.

Le leadership initial

Il y a un débat autour de la question de direction dans la GIZC. Est-ce que l’on doit adopter une approche sommet-base ? IPCC93 fait mention à une étude menée sur 23 cas et conclu que la majorité a été initiée par une approche sommet-base. Aussi bien dans un cadre urbain que rural, de culture moderne ou traditionnelle. Les régions à économies de marché ont toutes adopté des approches sommet-base, les régions ayant une économie de subsistance ont toutes fait de même. La recherche suggère que les groupes locaux sont plus décidés à agir lorsqu’ils percoivent qu’ils sont directement concernés.


La Baie de Kastela à partir de la ville de Trogir.

BackForward