Principes de la GIZC

 

 

Le processus de la GIZC : la planification

 

But et Phases

L’objet de l’étape de planification est d’identifier et de présenter une proposition aux décideurs pour établir une gestion continue et intégrée de la zone marine et côtière. Trois sous-étapes sont identiées: la collecte des données, le développment d’une politique et la prise de décision.

Collecte des données

Premièrement, un profil côtier doit être préparé. C’est une vue d’ensemble des caractéristiques (naturelles, sociales, technologiques, institutionnelles et de gestion) en rapport avec le problème posé dans une région donnée. La banque mondiale (93) donne la liste suivante des points qui doivent être couverts:

  • Base de données des ressources côtières
  • L’organisation sociale dans la zone côtère
  • Les programmes d’environnement et de gestion des ressources existantes.
  • Les capacités institutionnelles. Légales, et Financières
  • Le profil de la côte conduit à la formulation des problèmes et les besoins en information qui doivent être comblés.

Le profil de la baie de Kastela

Caractéristiques naturelles: la baie de Kastela se trouve dans la partie centrale de la côte crôate dans la partie Est de la mer adriatique. La zone comprend la baie de Kastela et les régions voisines du canal de Split et de celui de Brac, ainsi que la bande côtière associée. La plaine côtière atour de la baie est large de 1 à 3 km et couvre approximativement 14 500 hectares.

Les conditions socio-économiques: la population de l’étroite bande côtière à triplé durant le demi-siècle écoulé, atteignant 284 000 habitants en 1991, alors que la population estimée pour l’an 2015 va être de 355 000 habitants Split est la deuxièmeplus grande ville de Croatie.

Institutions et gestion: le ministère de l’aménagement et de la protection de l’environnement est le corps administratif suprême en charge de la protection de l’environnement et du développemnt durable en Croatie. Il prépare les lois relatives à la protection, la surveillance et l’évaluation de l’état de l’environnement.


Le développement de politique

Deuxièmement, en se basant sur le profil de la zone côtière, une politique doit être développée, elle constitue le noyau central du processus de la GIZC tel que le décrit le programme. Ces documents donnent:

  • Une délimitation précise de la zone en question: la zone côtière. Ses limites doivent être basées sur les processus physiques, les processus biologiques ou sur les cadres légaux existants
  • Les buts du programme GIZ: un bon programme de gestion doit avoir bien définis ses buts pour ne pas perdre de son impulsion,
  • Les stratégies: les buts doivent être accompagnés de plusieurs alternatives politiques qui seront évaluées en fonction de leur capacités à atteindre les buts (voir ausssi le module d’analyse de politique),
  • Une description des arrangements institutionnels, y compris l’assignement de responsabilités aux différentes parties des programmes,
  • Le Fonds et le personnel nécessaire
  • Une liste des actions formelles nécessaires pour l’adoption officielle du plan et une proposition de calendrier pour la mise en œuvre.

Prise de décision

Finallement, le programme GIZC doit être accepté par les décideurs et formellement adopté. Les chances d’une adoption à temps sont augmentées si le programme (cici98)

  • Utilise des termes clairs et compréhensibles
  • Décrit les avantages en termes tangibles et significatifs
  • Est approuvé par toutes les parties
  • Est connu par les hommes politiques qui auront reçu régulièrement des mises à jour du processus en cours et de sa formulation
  • Illuste les coûts inhérents et les façons de les couvrir.

 

 


La solution à long terme pour le système d’évacuation des eaux usées dans la Baie de Kastela. La carte montre la zone autour de Trogir.

La solution à long terme pour le système d’évacuation des eaux usées, développée sur la base d’une analyse détaillée de paramètres écologiques, techniques et économiques, envisage la construction de deux systèmes d’évacuation des eaux usées séparés, un pour la zone de Split-Solin et un autre pour la zone de Kastela-Trogir. Chaque système est d’un type particulier consistant en le réseau d’évacuation, les collecteurs, les stations de pompage, les stations de traitement des eaux usées et l’embouchure sous-marine correspondante.

 


Les objectifs généraux du projet national “Gestion Environnementale de la baie de Kastela”consistent, en s’appuyant sur des méthodes scientifiques, a :

  • Identifier les causes de la situation actuelles et les tendances
  • Évaluer leurs impacts et leur importance
  • Développer des alternatives pour le développement durable.

Pour les objectifs spécifiques du projet, il fallait :

  • Définir la sensibilité, la vulnérabilité et les capacités (limitées) d’expolitation des resources naturelles;
  • Introduire des procédures standards et des paramètres dans le processus de gestion des ressources naturelles;
  • Appliquer, dans le cadre scientifique du projet, une approche intégrée et des principes du développement durable

La région de la baie de Kastela Bay est sous l’administration de quatre municipalités, la province et les ministères. Pour les besoins du projet écologique intégrée les 4 municipalités et le gouvernement croate à travers les institutions compétentes ont fondé l’agence ECO-Baie de Kastela. La tâche principale de l’agence, au nom de ses fondateurs, est de préparer et mettre en œuvre les projets d’intérêt commun approuvés. L’agence représente ses fondateurs auprès des invetsisseurs et des banques, et met en œuvre le projet selon les conditions posées par les bailleurs de fonds et les fondateurs.


Le système d’alimentation en eau potable envisagé. La carte montre la zone autour de Trogir.

Le projetd’alimentation en eau potable prévoit l’ajout et l’extension du système existant comprenant la construction de stations de pompage, 17,5 km de conduites d’eau, et quatre réservoirs de différentes capacité, ainsi que le système de gestion approprié.

BackForward