Module de planification

 

Concepts – L’analyse institutionnelle

Etant donné les catactéristiques de la mise en œuvre concrète de la GIZC en termes de définition du problème/de la zone, de phase(s) du processus de la GIZC, et l’identification des acteurs correspondants, l’approche de base implique l’évaluation de l’état du processus de la GIZC et le rôle et la position des acteurs. Ceci pourrait être évalué en utilisant quatre catégories de conditions de mise en œuvre (analyse des ressources, RA/01-456).

  • "Le Mandat" ou: ce que les parties sont autorisées (ce qui est attendu) à faire, en termes de responsabilités et de pouvoirs d’exécution en accomplissant les tâches, actions et décisions de la GIZC.
  • "La Capacité" ou: ce que les parties sont capables de faire en termes de savoir et expertise; de compétences spécifiques relatives aux différentes tâches de la GIZC (telles que l’analyse, l’évaluation, la conception et la mise en œuvre); les ressources (humaines); et les moyens (différents équipements)
  • "L’engagement" ou: le degré d’implication des parties et leur engagement à la mise en œuvre et réussite de la GIZC.
  • "Le potentiel Financier" ou: l’importance des ressources financières disponibles, ou la capacités des acteurs à collecter des fonds, pour financer les tâches et activités de la GIZC.

Dans le but d’évaluer l’état des catégories de mise en œuvre un certains nombre d’aspects en rapport avec le mandat, la capacité, l’engagement et le potentiel financier doivent être définis. Par la suite on attribut une évaluation (notation) qualitative pour chaque aspect. Ceci doit être fait avec les parties impliquées dans les différentes phases du programme GIZC.

QUESTION 2

Donner au moins cinq facteurs conduisant à l’échec du processus de la GIZC


La question ci-dessus montre que la GIZC est une activité impliquant plusieurs niveaux de gouvernement (local, régional, national et international). La GIZC n’est pas un domaine exclusif de l’un de ces niveaux, Mais change du niveau national au local et à celui individuel (groupe). L’interaction est nécessaire entre les niveaux. Une coordination efficace entre les différents niveaux rend possible l’affectation judicieuse des ressources rares. S’il est nécessaire de mettre en place d’importantes infrastructures ou de faire respecter les mesures financières et légales, l’apport du niveau national est nécessaire. Au niveau local et individuel les options de gestion ont des conséquences directes sur la qualité de vie de la population.

QUESTION 3

Etablir une liste de groupes de parties (techniques, institutionnelles, etc.) impliquées dans la GIZCdans votre pays


QUESTION 4

Donner au moins trois types d’information qui doivent être prises en compte si vous devez établir une vue d’ensemble des parties compétentes (national, régional, et local)?

 

BackForward