Module d’analyse des politiques

 


Identification des alternatives

Une alternative peut être définie comme un complexe de mesures politiques ou de projet avec lesquelles l’intervalle entre la situation désirée et la situation zéro peut être (totalement ou partiellement) fermé En d’autres mots, c’est une combinaison de mesures qui résout suffisamment le problème défini précédemment.

Deux étapes peuvent être identifiées; génération et pré - sélection. De plus, les alternatives sont limitées par un ensemble de conditions limites.

Génération d’alternatives

En général, la génération d’alternatives n’est pas un processus contrôlé. Des solutions possibles font surface durant l’analyse du problème. Ca pourrait même être le cas que la proposition de certaines alternatives constitue le démarrage d’une analyse de politique.

Dans la plupart des cas, l’initiateur de l’analyse de politique pourrait venir avec des alternatives. En plus, des alternatives peuvent être proposées par des individus ou groupes qui ne sont pas directement impliqués dans l’étude (comme des groupes de pression). L’initiateur pourrait même demander que certaines initiatives ne soient pas incluses dans l’étude.

Dans certaines études, le nombre et le contenu des alternatives pourrait être déterminés sur le champ. Dans ces cas, il est nécessaire de connaître le contexte de ces décisions (comme les limites en temps : la décision doit être prise dans un court laps de temps). Ca pourrait être aussi que l’initiateur de l’étude voudrait prévoir que la proposition de nouvelles alternatives conduit à la situation ou "son" initiative sera en danger. Une analyse plus détaillée des alternatives de l’initiateur de l’étude pourrait révéler les conditions limites implicites de l’étude de politique (comme les restrictions financières)

Dans d’autres cas, l’analyse a la liberté de déterminer le nombre et le contenu des alternatives dans des limites qu’il aura lui-même fixé.

Voir la liste avec des points d’attention pour la génération d’alternatives.

Pré sélection d’alternatives

C’est bien possible qu’à cette phase de l’étude de projet, il y ait un grand nombre d’alternatives, un très grand nombre d’alternatives même. Il sera coûteux et même non pratique d’étudier toutes ces alternatives à un niveau suffisant de détail pour les présenter et les inclure dans le processus final de prise de décision. La méthode d’évaluation qui va être utilisée pourrait constituer une autre raison de limiter le nombre d’alternatives, puisque certaines méthodes ne peuvent traiter qu’un nombre limité.

Dans ces cas il est nécessaire de faire une pré sélection. Le grand nombre d’alternatives est réduit à un petit nombre de solutions prometteuses. Une première réduction pourrait être obtenue par regroupement (clustering) : les alternatives ayant des similitudes peuvent être regroupés et considérées comme une seule alternative. Dans une étape ultérieure, ces groupes peuvent être scindés en variantes dont il faut analyser davantage la faisabilité.

Il pourrait s’avérer nécessaire que Durant la pré sélection, un inventaire global des effets possibles soit réalisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exercice

Ces déclarations sont –elles correctes?

Choisir l’alternative zéro voudrait dire, par définition, qu’il n’y aura pas de politique
Décrire "un scénario" et "une alternative" sont des missions identiques
Lorsque l’établissement d’alternatives, les critères de faisabilité, la robustesse et la flexibilité apparaissent pour évaluer si l’alternative est réaliste ou pas

 

 

 

 

 

Exercice

Utiliser les problèmes que vous avez précédemment décrits. Décrire trois alternatives pour chaque problème. Utiliser 200 mots pour chaque.

[envoyer à un tuteur]

 

BackForward