Module d’analyse des politiques

 

Introduction à l’analyse de politique

En février 1953, un vent violent du NW balaya la mer du nord et combiné à la marée haute, un désastre se produisit dans la partie sud ouest des Pays Bas. La majeure partie de la région du Rhin-Meuse-Schelde des Pays Bas a été sous la crue inondant 130.000 hectares tuant 1835 personnes et obligeant à l’évacuation de 300.000.

Le désastre conduisit à la formulation du "Deltaplan" (DELTA62), hollandais, qui consistait en la consolidation des digues de la côte et de la rivière et la construction de digue pour fermer les estuaires. Dans le milieu des années 1970, ces constructions protectrices ont été presque complètement achevées, sauf pour la digue du Oosterschelde. Au début, il été décidé simplement de fermer l’estuaire, mais l’opposition à cette décision s’est accentuée, lorsque la population a réalisé que la digue va détruire l’écologie fragile et les activités de la pêche des huîtres et des moules. Alors, on devait chercher des alternatives. Puisque le choix entre les nombreuses alternatives était complexe, à cause de la multitude des parties et des intérêts impliqués, le gouvernement néerlandais initia l’analyse de politique du Oosterschelde pour analyser les solutions alternatives du problème (GOEL77).

Ce cas indique quand faut-il utiliser l’analyse de politique. Celle – ci peut être définie comme une investigation systématique d’alternatives politiques complexes pour assister les décideurs à choisir l’action préférée dans le secteur public dans des conditions d’incertitude.

L’analyse de politique a des avantages lorsqu’il y a des questions sociales en jeu, de nombreux intérêts contradictoires et de nombreuses valeurs incomparables et qui doivent être comparés.L’analyse de politique consiste en les étapes suivantes:

  • Établissement de critères
  • Identification d’alternatives
  • Evaluation d’alternatives
  • Classement des alternatives

Les activités peuvent être mises en œuvre selon une approche linéaire ou concentrique. Dans l’approche linéaire, les étapes sont réalisées l’une à la suite de l’autre. Dans l’approche concentrique, les activités de l’étude sont menées en parallèle. Cette approche vise à avoir un aperçu du problème, ses alternatives et leurs effets, après quoi plus de spécifications sont formulées.

En réalité, une étude de politique est quelque part entre ces deux extrêmes. Le point de départ est l’approche linéaire, mais la partie restante du processus n’est habituellement pas suivie du début jusqu’à la fin "comme dans le livre". Il y a essentiellement une ou plusieurs boucles d’itération. Par exemple, il devient apparent que durant la génération d’alternatives, plus de problèmes deviennent important que ce qui a été initialement prévu, ou qu’il y a plus d’alternative que prévu au début. Un autre aspect est que les nombreuses phases seront scindées en des sous phases (étapes).

Les cinq étapes sont discutées l’une à la suite de l’autre.

 


Cliquer pour agrandir

 

 

 

 

Exercice

Indiquer si les solutions aux problèmes suivants nécessite une planification approfondie utilisant l’analyse de politique ou non:

La longueur optimale d’une arête doit être déterminée. Un groupe de défense de la nature a bloqué les égouts qui évacuent l’eau polluée vers la mer, bien que la compagnie a passé légalement un accord avec l’état concernant ces eaux usées. Durant la procédure de planification qui été juste et approfondie, les études ont montré que les eaux usées n’endommagent pas l’environnement. Un port commercial veut un canal d’accès plus profond traversant l’estuaire. Cependant, des espèces rares d’oiseaux vivent dans les replats intertidales et de nombreuses personnes dépendent du poisson vivant dans l’estuaire comme source primaire d’alimentation. .

envoyer à un tuteur 

BackForward