Les Iles de Papa Stour et Lochs Long, Duich et Alsh


Exemples de bonnes et mauvaises pratiques pour la GIZC

QUI

L’organisme coordonnateur ou le partenaire principal du processus ou du projet GIZC (avec une brève description)

Patrimoine Naturel Ecossais (SNH) – L’agence officielle de conservation de la nature de l’Ecosse, GB.

Localisation (communauté, province, pays)

Les Iles de Papa Stour et Lochs Long, Duich et Alsh.

QUAND

Quand le processus doit-il démarrer ? est-il en cours ?

1996 (en cours)

COMMENT

Qui finance et/ou l’a initié ? est-ce une partie d’un programme ?

Utilisation du SIG financé par la SNH

PRINCIPALES QUESTIONS

Quelles sont les principales questions, les principaux problèmes ou conflits?

L’utilisation du SIG pour le classement des zones spéciales de conservation en Ecosse ContexteLa Royaume Uni est appelé à mettre en œuvre la directive sur l’habitat. En Ecosse, la SNH a été chargée d’identifier les zones potentielles de conservation spéciales. Dans le but de mener ce projet, il est nécessaire de disposer de l’information sur les sites candidats. Cette information comprend :

  • L’étendue des habitats
  • La distribution des habitats
  • La qualité des habitats
  • Les biotopes associés

Cette information va permettre à la SNH de:

  • D’établir les objectifs de conservation objectives (tel que requis par la Directive)
  • Schéma de gestion avisé

La Méthodologie SIG employée

Des données sur les habitats marins ont été collectées par télédétection acoustique. Parmi les données collectées il y a la profondeur, la dureté et la rugosité du lit. La validation sur le terrain a été réalisée à l’aide la vidéo, échantillonnage et des levées diverses. Une fois les caractéristiques particulières du lit ont été mises en rapport avec un type d’habitat, les données brutes sont interpolées à l’aide du logiciel MapInfo pour représenter les types d’habitat. Ce qui permet d’assigner un type de biotope à chaque zone étudiée selon le système national de classification.

PROGRESSION & CONTINUITE

Est ce que le projet/ le processus est suivi.

Si non : quand s’est –il arrêté et quelles sont les principales raisons ?

Utilisation de l’information

Les données ont été utilisées pour :

  • Mettre l’accent sur les objectifs de conservation des sites
  • Fournir les preuves scientifiques pour le schéma de gestion des zones de conservation spéciales
  • Permettre de surveiller le site - qualité, étendue, distribution des habitats
  • Fournir les données de base sur les zones de conservation spéciales (rapport à l’UE tous les 6 ans)
  • Informer la SNH des cas spéciaux
  • Fournir des données d’entrée pour l’interprétation

LEÇONS TIREES

Quel type de leçon pouvons-nous tirer de cet exemple ? brève description.

 

D’une façon générale, le rôle du SIG dans cet exemple a été :

  • stockage des données
  • analyse des données
  • présentation de l’information
  • interrogation de la carte
  • facilitation de la prise de décision et de la discussion
  • intégration à la SNH d’une méthodologie de gestion de site

La principale leçon tirée de cet exemple est l’avantage potentiel que peut procurer un SIG à un projet ayant un rôle de prise de décision. Le SIG a apporté particulièrement les avantages suivants :

  • L’interpolation rapide des données
  • Stockage et manipulation efficients et efficaces des données
  • Une présentation des données de haute qualité
  • Soutien continu pour les activités de gestion

POUR PLUS D’INFORMATIONS

Qui peut fournir plus d’information sur les contacts?

 

Scottish Natural Heritage
2/5 Anderson Place
Edinburgh
EH6 5NP
www.snh.org.uk